L’Arlésienne

Cet « autoportrait » a été fait en réaction aux questions que les gens me posaient sur mes origines. Chaque personne était persuadée que j’étais d’une telle ou telle nationalité. Je me suis rendue compte de la force de la projection que les gens ont les uns sur les autres. Nous ne sommes qu’un écran sur lequel les gens projetaient leurs phantasmes leur colère, leur mépris ou leur fascination.
J’ai pris la pose toute une après midi, avec le même vêtement et une attitude différente. Une façon de questionner la mise à distance d’autrui, le nationalisme, le racisme et l’exotisme.
L’Arlésienne, 2005
50 portraits; 21 x 14,8 cm
L’Arlésienne, 2005
50 portraits; 21 x 14,8 cm
L’Arlésienne, 2005
50 portraits; 21 x 14,8 cm
L’Arlésienne, 2005
50 portraits; 21 x 14,8 cm
L’Arlésienne, 2005
50 portraits; 21 x 14,8 cm
L’Arlésienne, 2005
50 portraits; 21 x 14,8 cm