The Good Seed

Performance à la Galerie Imane Fares Paris
Durée 128 heures
2012

Triller les graines de maïs selon leurs couleurs ou leur formes (déformées, abimées, écrasées etc..). Les grouper et les assembler par tas monochromes.
La Durée : Du 10 au 31 mars 2012 tous les jours de 11h à 19h
1 Tonne de Maïs.

Le monde en général et le Proche-Orient en particulier se dirige depuis plusieurs décennies, vers un « nettoyage ethnique » qui s’exprime par l’exode forcé de populations longtemps mélangées. Un processus de mise à distance de « l’autre ».
Les sunnites ne veulent vivre qu’avec des sunnites, les chiites ne veulent pas vivre avec les Sunnites ; les minorités sont soit assimilées soit chassées ou tuées. Les Israéliens avec les Palestiniens, les Turcs et les Arabes avec les Kurdes, les chrétiens avec les musulmans et vice versa. Les nationaux avec les immigrés, les hommes avec les femmes, les Roms en Europe etc…
Que ce soit en Iraq, aujourd’hui en Syrie, au Liban ou en Israël/Palestine et dans le reste du monde arabe, plus personne n’est pour le mélange. Le monde occidental n’échappe pas à la triste règle.
Lorsqu’on est différent, on doit rester loin avec une enseigne bien claire pour marquer sa « non ressemblance », afin qu’il n’y ait aucun risque de malentendu ou d’assimilation.
Par le fait de triller la même graine mais de couleurs et de formes différente, je « rejoue » ce qui se passe dans cette région du monde, où chacun se prend pour le créateur ou le juge suprême, et décide de la vie ou de la mort de ses concitoyens.

Le fait d’être derrière un bureau et de travailler d’une manière froide « bureaucratique » qui engendre une certaine routine, s’apparente métaphoriquement à certaines décisions de destruction ou de massacre parfois prises de sang-froid et dans des réunions autour d’une table.

The Good Seed, Galerie Imane Fares Paris 2012

The Good Seed, Galerie Imane Fares Paris 2012